Cours particuliers de physique-chimie et mathématiques sur Toulouse et ses environs, de la 4ème à BAC+2

Aider les élèves à aimer les sciences physiques et mathématiques afin de développer leur potentiel

Rémi Viroulaud

Docteur en physique-chimie

Enseignant indépendant de mathématiques de la 4ème à la Terminale

Enseignant indépendant de physique-chimie de la 4ème jusqu’à BAC+2

 

 

Lien vers mon CV :

Mes méthodes d'enseignement

L’adaptabilité

Le maître mot ! Suivant l’élève, mes méthodes s’adaptent afin de répondre à ses problématiques. Certain.e.s vont avoir besoin d’une explication approfondie du cours, d’autres ont besoin d’appliquer et de comprendre les méthodes d’application pendant des exercices et, enfin, les derniers, demandent à voir d’autres exercices afin de progresser.
Les moyens abordés ci-après sont donc bien sûr adaptables, mais correspondent à la majorité des cas auxquels j’ai eu à faire face.

Le « contrat » moral avec l’élève

Au début du premier cours, et après les présentations respectives, j’instaure un contrat moral avec l’élève. Cela repose sur deux engagements de part et d’autre quant aux déroulements des cours :

  1. L’élève doit être acteur, présent, motivé pendant les cours. Je fais le déplacement et ses parents payent pour cette période, il convient donc de respecter tout le monde en ne rechignant pas au travail.
    En contrepartie, je m’engage également à être motivé, en pleine capacité de mes moyens et énergique afin de rendre le cours le plus agréable possible.
    … Allez, c’est pour 1h, 1h30 ou 2h maximum : c’est possible de rester concentrer pendant cette période avec quelqu’un pour soi !
  2. L’élève doit être honnête. Je veux dire par cela qu’il faut qu’il me dise s’il n’a pas compris pleinement la notion expliquée, la réponse à l’exercice… Bien sûr je m’en aperçois régulièrement, et je n’hésite pas à tester sa compréhension en lui demandant de réexpliquer ou refaire tout seul. Mais c’est un gain de temps phénoménal quand l’élève me précise clairement que… c’est pas clair justement !
    En contrepartie, je m’engage de mon côté à ne jamais juger l’élève s’il n’a pas compris la notion : c’est plutôt de ma faute d’ailleurs, c’est que je n’ai pas réussi à lui expliquer correctement !
    Ce climat de bienveillance est nécessaire afin que les cours se déroulent bien.

Je n’hésite pas à dire aux parents si je sens qu’un de ces deux points, primordiaux, n’est pas respecté de façon répétée. Il conviendra alors de trouver des solutions afin que cela cesse.

Redonner confiance à l’élève

C’est la première chose à faire ! Si vous faites appel à moi, c’est que bien souvent l’élève présente des difficultés dans la/les matière(s) en question. Celles ci s’accompagnent régulièrement d’une perte totale de confiance (« je ne comprends rien » ; « je suis nul.le » ; « je n’y arriverai jamais »…).
Dans cette spirale négative, il est très difficile de remonter la pente et de retrouver des résultats corrects : c’est donc ma première mission, redonner l’espoir puis la confiance en les capacités de l’élève. Pour cela, il est nécessaire que le cours soit compris, et cette compréhension est acquise par différents moyens suivant les élèves, la plupart ont besoin d’exemples concrets d’application de leurs cours, certains préfèrent l’aspect théorique/mathématique des notions…
Je laisse l’élève faire des erreurs lors des exercices, ne corrige pas tout de suite ses bévues et lui demande d’essayer de se corriger : on n’aime pas faire des erreurs, ça nous agasse, et en ce sens elles sont un formidable moyen pédagogique.
Enfin, « pédagogie n’est que répétition » : je répète, de différentes manières, la notion étudiée.
Bien sûr tout cela en s’adaptant à l’élève et, surtout, en m’assurant de la compréhension par la reformulation.

Dès lors, une fois le cours compris, les exercices d’application deviennent réalisables, et la confiance revient naturellement. Suivant les élèves, cela peut prendre plus à moins longtemps, mais on y arrive !

Inciter à travailler

Une fois le cours compris et les exercices en séance réalisés, cela n’est bien sûr pas suffisant ! Il convient de travailler régulièrement afin d’être certain de maîtriser les notions comprises !
Pour inciter l’élève à travailler, la méthode la plus efficace est de donner goût à la science : quelque part, il faut réussir à rendre le travail agréable et que l’élève ne se rende plus trop compte qu’il travaille justement !

Pour cela, de nombreux exemples dans la vie « réelle » existent, et de nombreux supports sont disponibles : en particulier, de nombreux vulgarisateurs existent et permettent d’approfondir et de rendre concrètes les notions abordées. De Micmaths à Science Etonnante, en passant par ExperimentBoy et AstronoGeek, il y en a vraiment pour tous les goûts !

Enfin… je ne peux pas tout faire

A la fin du cours, je fais un rapide récapitulatif rapide de ce que l’on a vu. Je n’hésite pas à demander la session suivante des questions sur le cours précédent… Et là cela ne dépend pas de moi ! C’est à l’élève de s’approprier les notions vues et de s’exercer sur celles-ci. Pour cela je peux aider en cherchant d’autres exercices ou en préparant des fiches pour repérer les points clés… Mais je ne peux pas tout faire !

Enfin, pour la préparation des examens (brevet, bac ou partiels), je peux aider à l’élaboration d’un programme de révision et m’assurer de son suivi lors des différents cours.

Cours particuliers de science à Toulouse et dans toute commune se trouvant jusqu’à 30 km autour

la.science.en.particulier@gmail.com

Tél : 06.78.42.51.18

Tarifs (après réduction d’impôts) :
 – 20€/h au collège
 – 25€/h au lycée
 – 30€/h pour bac+1/+2

Disponibilités :
 – Lundi : 16h-21h
– Mardi au Samedi : 8h-21h
– Dimanche : Repos

Rémi VIROULAUD

@ : la.science.en.particulier@gmail.com
06 78 42 51 18

LSEP : La Science En Particulier
Entreprise déclarée service à la personne ; N°SIRET : 915 142 566 00016 ;